Fonds mondial : des promesses de dons aux projets

2 Décembre 2019
261 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Conseil d’administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a approuvé, mi-novembre, des « décisions de financement en faveur d’investissements ambitieux pour les trois prochaines années », indique un communiqué de presse de l’institution, évoquant la tenue de la 42e réunion du Conseil d’administration, organisée un mois après la « réussite » de la sixième reconstitution des ressources qui a donné lieu à des promesses de don de plus de 14 milliards de dollars pour la période 2020/2022. Directeur exécutif du Fonds mondial, Peter Sands s’est dit déterminé à employer au mieux ces ressources pour réaliser l’objectif n° 3 du Programme de développement durable – santé et bien-être pour tous – en veillant tout particulièrement à atteindre les personnes les plus vulnérables pour que les efforts visant à en finir avec les épidémies ne laissent personne à la traîne. « Nous devons désormais convertir cet argent [les 14 milliards de promesse de dons, ndlr] en changement radical qui se traduira par des vies sauvées, une nette accélération des progrès réalisés vers la fin des épidémies et une marche à pas forcé vers l’ODD 3. »  Le Conseil d’administration du Fonds mondial a approuvé une « décision qui transpose les promesses de don faites à la conférence de reconstitution des ressources en sommes allouées aux pays pour la période 2020/2022 ». Cette décision « prévoit également certains investissements à effets catalyseurs susceptibles d’accroître l’impact dans des domaines prioritaires ».