"Sida et pandémies : la France ne doit pas reculer"

7 Décembre 2016
1 038 lectures
Notez l'article : 
0
 

Plusieurs parlementaires (1) de tous bords ont signé à l’occasion du 1er décembre une tribune intitulée "Sida et pandémies : la France ne doit pas reculer". Les signataires y dénoncent le choix du gouvernement d’avoir, contre ses récents engagements, "proposer des coupes budgétaires liées au sida, à la tuberculose et au paludisme". "Alors que nous venons de voter une augmentation de l’aide publique au développement, le gouvernement propose de couper les financements français en matière de sida, tuberculose et paludisme et ce même en prenant compte des annonces faites par la France au Sommet de la Francophonie à Madagascar. Inquiet-e-s face à ces choix et à leurs conséquences, nous, député-e-s de tous bords lançons un appel transpartisan au gouvernement. La France ne doit pas reculer et doit respecter ses engagements pour le Fonds mondial et Unitaid". Précise, efficace, cette tribune est consultable en intégralité sur Libération.

(1) : Les signataires : Eric Alauzet, député du Doubs ; Christophe Bouillon, député de Seine-Maritime ; Yves Censi, député de l’Aveyron ; Pascal Cherki, député de Paris ; Romain Colas, député de l’Essonne ; Philippe Gosselin, député de la Manche ; Edith Gueugneau, députée de Saône-et-Loire ; François Loncle, député de l’Eure ; Pierre Morel-A-L’Huissier, député de Lozère ; Bertrand Pancher, député de la Meuse ; Eva Sas, députée de l’Essonne ; Gabriel Serville, député de Guyanne ; Jean-Marie Tétart, député des Yvelines ; Catherine Troallic, députée de Seine-Maritime.