Trogarzo peut être prescrit

18 Juillet 2023
735 lectures
Notez l'article : 
0
 

Trogarzo (ibalizumab) est un anticorps monoclonal qui est indiqué en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le VIH multi-résistant chez les adultes pour lesquels il n’est autrement pas possible d’établir un schéma de traitement antirétroviral suppressif. Ce traitement efficace sur la durée est autorisé aux États-Unis depuis mars 2018. En Europe, Trogarzo bénéficie d’une autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) depuis octobre 2019 (on parle aujourd’hui d’accès précoce). Il devait être mis sur le marché dans les différents pays européens au rythme des négociations sur le prix, pays par pays, mais le 27 avril 2022, dans un communiqué, on apprenait que Theratechnologies (Montréal), le laboratoire qui devait commercialiser Trogarzo en Europe se retirerait du marché européen, mettant un terme aux négociations de prix sur le Trogarzo. Dans un communiqué publié le 23 juin, le collectif TRT-5 CHV donne des nouvelles rassurantes : « L’accès à ce traitement reste néanmoins possible. D’une part, Theratechnologies est tenu d’assurer la mise à disposition de son produit pour les personnes qui en bénéficiaient dans le cadre de l’autorisation d’accès précoce, et ce jusqu’au 15 novembre 2023. Cet engagement, inscrit dans la loi, a été facilité par la fourniture du Trogarzo par le laboratoire à titre gracieux », explique le collectif. Mais encore faut-il le savoir ! Information importante pour les personnes qui vivent avec un VIH multi-résistant : « Pour les personnes qui ne bénéficiaient pas du Trogarzo dans le cadre de l’autorisation d’accès précoce, l’autorisation d’accès compassionnel rend possible sa prescription. La démarche à suivre par les médecins pour prescrire le Trogarzo via cet accès est décrite sur le site de l’ANSM [Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé]. Elle fait intervenir le laboratoire WepClinical, repreneur des droits d’exploitation du traitement depuis janvier 2023 ».