VHC : un « kit complet » pour en finir !

12 Août 2019
618 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’élimination du VHC d’ici 2030 dépend de la façon dont les pays financent la prévention, le dépistage, le traitement et les soins, et de la façon dont ils inscrivent le VHC dans leurs engagements pour une couverture universelle en santé, rappelait récemment hepCoalition. Cette structure est conçue comme un outil pour soutenir le développement d’un mouvement de plaidoyer international en faveur de l’accès au dépistage, au traitement et au soutien des personnes présentant un risque élevé d’infection au VHC dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, et en particulier pour les personnes consommant des drogues et les personnes co-infectées par le VIH et le VHC. Elle est développée par Médecins du Monde et Treatment Action Group. « S’engager dans l’élimination du VHC exige que les programmes nationaux fournissent des services aux populations clés, en particulier aux personnes qui consomment et s’injectent des drogues, qui sont touchées de façon disproportionnée par le virus. La réduction des risques, fondée sur l’accès inconditionnel à la santé et aux droits humains, est un prérequis pour atteindre les personnes qui consomment et s’injectent des drogues et les relier aux soins », indique hepCoalition, d’où la réalisation d’une fiche d’information dont l’objectif est « d’aider les militants à exiger de leurs gouvernements un kit complet de services sur l’hépatite C pour les personnes qui consomment et s’injectent des drogues ». Le kit dont parle hepCoalition comprend des « informations précises et non stigmatisantes sur l’hépatite C, adaptées aux personnes qui consomment des drogues », « des services complets de prévention et de santé sexuelle comme partie intégrante de l’ensemble des services de santé générale pour les personnes qui consomment des drogues », « des seringues en nombre suffisant et un accès aux traitements de substitution aux opiacés (TSO) » , une stratégie de « prévention et de gestion des overdoses », « des tests de l’hépatite C décentralisés, simples, de haute qualité et abordables pour les personnes qui consomment des drogues », « des traitements abordables et universellement accessibles pour les personnes qui consomment des drogues », etc. hepCoalition réclame la mise en place de ce kit et lance donc cette campagne à cet effet.