Quelle tête à la MILDT ?

7 Septembre 2012
973 lectures
Notez l'article : 
0
 
mildt.gif

On ne connaît toujours pas le titulaire de la présidence de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) depuis le départ, il y a quelques mois, d’Etienne Apaire (ce magistrat est retourné au ministère de la Justice). Il y a quelques semaines, un nom avait circulé… créant des remous puisqu’il s’agissait de Frédéric Péchenard, l’ancien Directeur général de la police nationale, un très proche de Nicolas Sarkozy. Le 1er août dernier, "Les Inrocks" expliquait que deux candidats étaient en lice. Il y avait d’un côté Serge Blisko, ancien député PS de Paris, contraint de céder la place lors des dernières élections législatives à un écologiste (Denis Baupin) au nom des accords électoraux entre le PS et Europe Ecologie les Verts. Il a pour lui d’être médecin généraliste et de ne pas être un fou furieux du tout répressif (ça change d’Etienne Apaire). De l’autre, on trouvait la psychiatre Sylvie Wieviorka. Elle est médecin-psychiatre spécialisée dans le soin aux personnes usagères de drogues. Elle est actuellement directrice médicale d’un centre parisien de soins pour toxicomanes. C’est aussi une élue locale à Paris. Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur la toxicomanie et enseigne à l'Université Paris VIII. Voilà, où on en était début août, sauf que quelques jours plus tard, on apprenait que Serge Blisko a finalement été nommé président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) par un décret du président de la République. Il remplace Georges Fenech (UMP), ancien magistrat. Et donc la présidence de la MILDT pourrait échoir à Sylvie Wieviorka… mais rien n’est encore officiel. De très nombreux associatifs attendent beaucoup de la nouvelle présidence ; la précédente ayant complètement accentué la répression et délaissé, en grande partie, la prévention et l’accompagnement des personnes consommatrices. La MILDT s’est toujours opposée à l’expérimentation des salles d’injection supervisée et n’a rien fait concernant les programmes d’échanges de seringues en prisons. 

 

Commentaires

Portrait de sonia

Tout un article pour finalement dire que le socialiste Blisko Serge, médecin de profession ne serait pas élu à la tête du Mildt (de la Mildt) et que la psychiatre Sylvie Wieviorka dont on ne précise pas la couleur électorale, serait pressentie à sa place.

Perso, entre un ancien flic de Sarkeuzy et une nouvelle psy pour enfermer les Usagers de produits psycho-actifs, lol, dans des unités spéciales de réduction des risques, silences et vie végétative avec un peu de chance, le gouvernement n'a pas trop le choix.

Gauche ou droite, quelles importances?