Rétention : l'Etat expulse un étranger malade !

16 Juillet 2009
2 742 lectures
Notez l'article : 
0
 
prison2.jpg

Ressortissant du Guyana, D. est gravement malade. Il est notamment touché par le VIH. Depuis, le 20 juin, il est au centre de rétention administrative (CRA) de Cayenne-Rochambeau en Guyane en vue de son expulsion vers le Guyana, son pays d'origine. Dans son pays, l’offre de soins est officiellement insuffisante et l’accès effectif au traitement est impossible pour une majorité des personnes touchées par le VIH. Cette situation à la fois dramatique pour D. et parfaitement scandaleuse sur le plan des droits humains mobilise plusieurs associations (Act-Up-Paris, AIDES et La Cimade) Ces dernières ont demandé au ministre de l’Immigration et de l'Identité nationale "de respecter la loi française et la Convention européenne des droits de l’Homme." Les associations rappellent que : "Depuis qu’il est retenu,  l’accès aux traitements que nécessite son état de santé est compromis. La  préfecture de Cayenne, responsable de son placement en rétention, et le ministère de l’Immigration, sont parfaitement au courant de la situation." Les associations demandent donc la "libération et l'assignation à résidence immédiates de D.", ce qui lui permettra d'être soigné correctement. Par ailleurs, les associations exigent "le strict respect du droit au séjour pour raisons médicales" et demandent "l’abandon des quotas d’expulsions incompatibles avec un examen individuel des situations et le respect des droits des personnes."
Plus d'infos sur http://www.cimade.org/