Sidaction 2014 : Marisol Touraine parle du VIH

11 Avril 2014
3 916 lectures
Notez l'article : 
0
 

A l’occasion du Sidaction 2014, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a choisi de parler de santé et même de sida, en attendant la nomination d’un éventuel secrétaire d’Etat à la santé, puisque la santé n’est plus dans l’intitulé de son poste ministériel. Elle y va d’un mot habituel sur la nécessité de faire face "au risque de banalisation de cette maladie" en s’appuyant sur la prévention et le dépistage. Le passage sur la prévention est particulièrement convenu et très éloigné des enjeux… On le cite pour infos, mais il ne rentrera pas dans l’histoire : "Pour inciter les jeunes et les moins jeunes à mieux se protéger, le gouvernement a baissé le taux de TVA appliqué au préservatif de 7 % à 5,5 % au 1er janvier 2014, au lieu de l’augmentation à 10 % prévue à cette date. Une campagne d’information a également été lancée en décembre 2013 pour rappeler à tous, et plus particulièrement aux plus jeunes, que le préservatif est la meilleure protection contre le VIH et toutes les infections sexuellement transmissibles". Sur le dépistage, le communiqué de Marisol Touraine rappelle qu’elle a "autorisé les autotests : disponibles à la fin de l’année en pharmacie, ils seront également proposés, en complément des dépistages traditionnels, par des associations à destination des personnes les plus à risque". Ah oui, n’oublions pas que la "lutte contre le VIH constitue un enjeu majeur de santé publique", prétend la ministre… des Affaires sociales.