"Aides aux démunis" : ONG vs Europe

27 Octobre 2011
651 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_europeen.png

La décision (mi octobre) du Conseil des ministres européens de l'agriculture de refuser de voter l'évolution du Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) suscite la colère, l’inquiétude et l’incompréhension de plusieurs associations comme La Croix rouge française, Les Restaurants du Cœur, le Secours populaire français et la Fédération française des banques alimentaires. Les quatre organisations non gouvernementales estiment que cette "prolongation" est le "seul moyen de répondre aux besoins des 18 millions d'Européens les plus démunis". Elle était d’ailleurs "demandée par la Commission européenne, votée par 85% des eurodéputés et soutenue par 21 Etats, sur les 27 que composent l'Union européenne". Ce refus est, de l’avis des ONG, "incompréhensible pour l'opinion publique, habituée à un fonctionnement démocratique de la vie politique depuis des décennies (…)  Les conséquences d'un arrêt aussi brutal d'un dispositif parfaitement géré depuis presque un quart de siècle et représentant seulement 1 euro par Européen, ne pourront en aucun cas être compensées pour 2012. L'Europe ne peut pas laisser de côté les 18 millions d'Européens concernés par l'aide alimentaire et, au-delà, les 80 millions de citoyens européens les plus fragiles : une catastrophe humanitaire est désormais à craindre sur notre continent". On a hâte de connaître la réponse de la Commission européenne.

 

Commentaires

Portrait de Ouhlàlà

il doit y avoir des tribunaux pour ça. Je me demande comment ça se passe ailleurs en Europe, la France n'est quand même pas la seule à disposer de banques alimentaires et de redistribution de denrées, et la situation des plus pauvres n'est sûrement pas meilleure ailleurs. A quand une internationalisation, ou au moins une européanisation des mouvements de résistance du type "ni pauvre, ni soumis" ? Quels moyens de pression à part l'isoloir ? Quand je pense que l'Union européenne "appelle à l'aide la Chine et le Fmi" (dixit la presse) pour financer le fond de stabilité financière... Tant de personnes et tant de nations qui crèvent de faim, qui n'ont pas droit au chapitre, et plus de voix de toutes façons, et l'Europe appelle à l'aide...