Environnement, l'Italie ouvre ses portes aux migrants climatiques

Publié par jl06 le 19.01.2021
250 lectures

Belle Exemple Italien  ;;;;Cool  La nouvelle est contenue dans les décrets de sécurité approuvés le 18 décembre dernier. Et il s'agit d'une armée d'êtres humains fuyant des catastrophes naturelles, de la perte de territoire due à l'élévation du niveau de la mer, de la sécheresse et de la désertification, des conflits pour l'accaparement des ressources en eau ou en énergie. L'Italie ouvre ses portes aux migrants climatiques. Ils pourront également bénéficier du traitement réservé à ceux qui fuient en raison de guerres ou de famines et ont droit à une protection humanitaire. La nouvelle est contenue dans les décrets de sécurité approuvés le 18 décembre dernier. Qui sont les migrants climatiques? C'est une armée d'êtres humains fuyant les catastrophes naturelles, la perte de territoire due à l'élévation du niveau de la mer, la sécheresse et la désertification, les conflits pour la saisie de ressources en eau ou en énergie. 

 

Les migrations environnementales découlent du chevauchement de sociétés instables et d'écosystèmes fragiles et sont actuellement principalement des migrations internes (dites flux sud-sud). Les gens sont contraints de partir parce qu'ils ne peuvent plus survivre dans leurs lieux d'origine, ils n'ont plus accès à la terre, à l'eau et aux moyens de subsistance. La migration est essentiellement une forme extrême d'adaptation.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés estime que d'ici 2050,  200 à 250 millions de  personnes se déplaceront en raison des causes du changement climatique. Cela signifie que dans un avenir pas trop lointain, une personne sur quarante-cinq dans le monde sera un migrant environnemental. 

Pourtant, du point de vue du droit international, les réfugiés climatiques sont une catégorie presque inexistante. Les personnes qui migrent pour des raisons environnementales ou fuient des événements climatiques extrêmes sont désormais des fantômes et sont présentées comme des migrants économiques: leur entrée est donc soumise au consentement du pays d'accueil. Cependant, la reconnaissance juridique de cette catégorie commence à faire son chemin dans notre système. Avec les nouveaux décrets de sécurité, approuvés le 18 décembre dernier, outre la réintroduction de la protection humanitaire, le permis de séjour en cas de catastrophe naturelle a été repensé. 

La condition préalable à l'octroi du permis n'est plus l'état de catastrophe «exceptionnel et contingent» dans le pays d'origine, mais la simple existence dans ce pays d'une situation grave et pas nécessairement contingente d'un point de vue environnemental. Selon Carmelo Miceli, adjoint et responsable de la sécurité du Parti démocrate, ancien rapporteur du décret sur l'immigration, il s'agit "d' une adaptation du système juridique nécessaire pour suivre le rythme des besoins changeants de la population mondiale. Nous devons de plus en plus reconnaître la question du climat comme un un phénomène de conditionnement géopolitique. La question, par exemple, de la désertification au Sahel est un sujet auquel nous sommes déjà confrontés et nous nous confronterons de plus en plus ».

Confirmer le rôle primordial des variations climatiques dans les flux migratoires se déplaçant du Sahel africain vers l'Italie est une étude récente publiée dans la revue internationale "Environmental Research Communications" de l'Institut sur la pollution atmosphérique du Conseil national de la recherche (Cnr-Iia ). Selon l'étude, la première cause d'une grande partie des flux migratoires vers l'Italie est déjà causée par des phénomènes météorologiques-climatiques qui représentent l'un des principaux vecteurs de déplacements massifs. Depuis la ceinture du Sahel, qui coïncide avec la ceinture de désertification, neuf migrants sur dix arrivent en Italie via la route méditerranéenne. Dans cette zone, l'agriculture est fortement dépendante des variations climatiques et transforme les exode dans une véritable lutte pour la survie. Les mauvaises récoltes, les sécheresses et les vagues de chaleur mettent à rude épreuve le système agricole, seule source de moyens de subsistance, réduisant considérablement l'offre de nourriture. Mais ce n'est pas tout. Les migrations en provenance du Bangladesh, l'un des pays les plus touchés par les conséquences du changement climatique, ont également considérablement augmenté ces dernières années. Selon les données publiées par le ministère de l'Intérieur, les Bengalis sont le troisième plus grand groupe venant des routes méditerranéennes, alors que jusqu'à il y a quelques années, ils ne figuraient même pas dans le top dix de notre pays. Mais ce n'est pas tout. Les migrations en provenance du Bangladesh, l'un des pays les plus touchés par les conséquences du changement climatique, ont également considérablement augmenté ces dernières années. Selon les données publiées par le ministère de l'Intérieur, les Bengalis sont le troisième plus grand groupe venant des routes méditerranéennes, alors que jusqu'à il y a quelques années, ils ne figuraient même pas dans le top dix de notre pays. Mais ce n'est pas tout. Les migrations en provenance du Bangladesh, l'un des pays les plus touchés par les conséquences du changement climatique, ont également considérablement augmenté ces dernières années. Selon les données publiées par le ministère de l'Intérieur, les Bengalis sont le troisième plus grand groupe venant des routes méditerranéennes, alors que jusqu'à il y a quelques années, ils ne figuraient même pas dans le top dix de notre pays. 

Pendant des années, nous avons parlé de l'urgence des migrants en ignorant sa cause principale, en la reconnaissant comme une première étape dans la recherche de solutions aussi complexes qu'indispensables.

Commentaires

Portrait de Superpoussin

L'Italie se propose donc d'accueillir potentiellement d'après le "Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés" environ 200-250 millions de personnes en plus des autres types de réfugiés alors que ce pays est déjà traversé par des tensions liés à l'arrivée d'extra-européens?

Au passage n'y aurait-il pas une coquille quelque part car on parle aussi ici de 3 milliards de personnes vivant comme dans le Sahara aujourd'hui?

Portrait de jl06

 Bon Après , les 3 miliards de personnes .... une traduction approximative de Google .....pas de panique .....

A moins que le virus face des ravages , tu peut dormir sur tes deux oreilles .... projection que tout cela ....enfin pas sûr !

juste pour montrer que l'Espagne comme L'Italie sont bien moins frileux que nous 

Portrait de Superpoussin

Moins frileux mais aussi pour l'instant beaucoup moins impactés que la France par l'immigration de masse, et pourtant j'avais noté qu'en Italie commençait déjà à monter un certain ras-le-bol.

Portrait de jl06

 Que comme le fait l,Italie ,L'Espagne l,Allemagne ... que le manque de main d,oeuvre peut qualifié et réel ,et criant ! regarde qui livre les Pizzas le soir ....( pas pour moi , je me les faits ) ......

depuis des lustres ta toujours eu des popullations  qui migres pour le travail , je me rapelle  gamin ,j,habité dans une zone , ( Antibes)  ou l,ont cultivé  les orangers pour la fleur à parfun pour Grasse  , j,ai toujours vu des Italien (ne) s venir , pas de loint juste de l,autre coté de la frontiere , du Piémont , 

du coté basque idem ,les Espagnols participé aux travaux des champs chez mon Grand pére ....et venez a pieds .... tien ça te rapelle rien ... Dans le departement du Var  le + extrement droite , ,,, TOUJOURS DES Maghébins qui bosse dans les vignes .......

Bon  reste a voir la situation sanitaire furure  ,  Des traçes quelles vas laissés , dans l,Europe  .....

Après faut pas se voilés la face ont n,a jamais eu les même problémes de religions  puisque tu rester dans le Catholicisme , mais je reviens aux Italiens comme aux Espagnols .... qui pratiques bien plus assidument que nous , leur religions , 

Bizarre se sont les moins frileux ....

Sur ça je m,en vais passer mon Scanner .....Frown

Portrait de jl06

Migrants, naufrage au large des côtes libyennes. Plus de 40 victimes, 10 survivants

Les agences onusiennes, l'OIM et le HCR l'annoncent officiellement, dénonçant: "Il est difficile de suivre cet itinéraire, les morts en Méditerranée centrale en 2020 pourraient être bien plus que celles connues"

Portrait de jl06

Plus de deux millions de personnes déplacées dans le Sahel en 2020, « un triste record »

Il s’agit, pour le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, des conséquences de la « violence incessante » provoquées par la présence de groupes djihadistes dans la région.

Le Monde avec AFP

Publié aujourd’hui à 12h46, mis à jour à 13h31 

Temps de

Une femme et ses enfants qui ont fui les combats dans la région de Soul, au Burkina Faso, en novembre 2020.Une femme et ses enfants qui ont fui les combats dans la région de Soul, au Burkina Faso, en novembre 2020. ZOHRA BENSEMRA / REUTERS

Conséquences de la « violence incessante » provoquées par la présence de groupes djihadistes, de bandes criminelles et d’affrontements communautaires dans la région du Sahel, qui englobe le Burkina Faso, le Tchad, le Mali et le Niger, plus de deux millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de leur propre pays, rapporte, vendredi 22 janvier, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies.

Les déplacements internes de population « ont quadruplé en deux ans seulement, puisqu’il y avait 490 000 personnes “déplacées internes” au début de 2019 », note le HCR, qui parle d’un « triste record ».

L’agence de l’ONU demande aux Etats :

« [D’]agir maintenant pour aider les pays du Sahel à lutter contre les causes profondes de ce déplacement forcé, pour stimuler le développement stratégique et durable ainsi que pour renforcer les institutions, telles que les écoles et les hôpitaux, dont beaucoup ont fermé en raison de la violence persistante. »

Le Sahel abrite certains des pays parmi les moins développés au monde, et les communautés qui accueillent des déplacés « ont atteint un point de rupture », alors que la réponse humanitaire est, elle, « dangereusement débordée », a averti le HCR.

La plupart des nouveaux déplacés sont au Burkina Faso

Le Sahel accueille plus de 850 000 réfugiés, principalement originaires du Mali, mais plus de la moitié des hommes, femmes et enfants récemment déplacés sont des Burkinabés. Dans le pays, les attaques djihadistes, qui ciblent régulièrement des églises et des religieux, ont fait près de 1 200 morts depuis 2015. Vendredi, un prêtre porté disparu depuis mardi a été retrouvé mort dans une forêt du sud-ouest où sévissent des djihadistes. Un autre incident, l’explosion d’un engin du côté malien de la frontière, a tué trois soldats maliens.

Depuis le 31 décembre, une série d’attaques armées contre la ville de Koumbri et des villages voisins, dans le nord du pays, ont entraîner le déplacement de plus de 11 000 personnes, essentiellement des femmes et des enfants.

Contre les groupes djihadistes à l’influence grandissante, Ouagadougou est engagé avec ses partenaires, régionaux (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad) et internationaux (France). Ils doivent ensemble réévaluer leur engagement lors d’un sommet à N’Djamena, au Niger, en février, durant lequel un point doit également être fait sur le devenir de l’opération française « Barkhane ».