Adoption: c’est au législateur de bouger

4 Avril 2012
587 lectures
Notez l'article : 
0
 
homoparentalite.jpg

La récente décision de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) de juger non discriminatoire de refuser à un couple de lesbiennes l'adoption simple a fait réagir les associations LGBT. L'inter-LGBT a estimé (15 mars) "plus que jamais nécessaire que le législateur ouvre le mariage à tous les couples". La Cour européenne des droits de l'Homme a rendu une décision "conforme à sa jurisprudence, qui considère que la question de l'ouverture du mariage aux couples de même sexe relève d'une décision du législateur national", estime l'Inter LGBT dans un communiqué. "La CEDH botte en touche et rappelle que l'établissement de la filiation et la définition du mariage restent des prérogatives des Etats membres", ajoute l'organisation. Il est donc, selon l'Inter LGBT, "plus que jamais nécessaire que le législateur (français) ouvre le mariage à tous les couples, afin de remédier à cette discrimination entre les couples à raison de leur orientation sexuelle et entre les enfants en raison du statut conjugal de leurs parents".