Croi 2013 : on fait le point

19 Mars 2013
1 946 lectures
Notez l'article : 
0
 

La 20ème édition de la CROI (Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes) s’est tenue à Atlanta (Etats-Unis) du 3 au 6 mars 2013. Comme chaque année c'est l'occasion de faire le point sur l'actualité thérapeutique et les nouveautés scientifiques et médicales au niveau mondial. Ce soir nous allons revenir sur ce qui a fait l'actualité du cru 2013 en commençant par l'effet d'annonce, repris dans tous les médias, sur un cas de rémission fonctionnelle chez un bébé. Autres axes forts : le traitement des hépatites virales avec de nouvelles combinaisons thérapeutiques avec ou sans interféron, la PrEP, les progrès dans l'accès aux soins en Afrique, l'inflammation, les stratégies mises en place pour mettre fin à l'épidémie, l'épidémiologie chez les gays, etc. Le rendez-vous est donc donné ce soir sur le chat, dans le salon thématique, à partir de 21 heures en compagnie de Vichenzo.

Commentaires

Portrait de vichenzo


Avant toute chose nous tenons à préciser qu’il y a un forum ouvert, permettant de soumettre et de proposer vos idées pour les chats à thème du mardi soir.


Même s'il n’y a pas eu d’annonces révolutionnaires lors de la Croi 2013, de nouveaux outils de prévention, tels que le gel microbicide à base d’antirétroviraux ou l’anneau vaginal (les 2 étant encore en phase expérimentale) ont suscité un grand intérêt chez les séronautes présents lors du chat. En effet, les premiers résultats sont plutôt prometteurs, et ils permettraient à un plus grand nombre de personnes vivant avec le VIH d’adapter leur stratégie de prévention et de réduction des risques : "je ne me vois pas demander à ma femme de prendre un traitement, par contre l’anneau vaginal parait intéressant".


L’article sur la rémission fonctionnelle du bébé aux Etats-Unis a aussi été très apprécié par les séronautes, même si les résultats ne signifient pas une guérison réelle du VIH.


En plus de renforcer l’accès aux soins en Afrique et au Maghreb, il faudrait aussi renforcer les campagnes de prévention : "je connais bien le Maghreb et il n’y a aucune campagne de prévention, la sexualité est libre, sans préservatif. En plus dans le monde maghrébin l’homosexuel est le passif et celui qui est actif, dans leur psychisme, n’est pas  homosexuel, il a même une vie de couple avec sa femme".


Les séronautes pésents ne pensent pas que ce soit stigmatisant d’avoir recours à la PrEP, au contraire cela démontre que la personne qui utilise cet outil de prévention à conscience qu’elle prend des risques, et qu’elle met tout en œuvre pour les réduire : "s'il prend du Truvada en prévention, c’est qu’il a conscience qu’il faut se protéger et qu’il faut limiter les risques", "je préfère ça plutôt qu’un gars qui s’en moque".


Beaucoup d’autres sujets ont aussi été abordés lors de la Croi 2013, tels que les nouveaux traitements VHC, les axes forst pour la recherche, l’inflammation chronique liée au VIH, etc., mais le manque de temps n'a pas permis qu'ils soient abordés lors de chat thématique.


Et vous, qu’avez-vous pensé de la Croi 2013 ?

Quels sont vos articles favoris ?


C’est à vous…