Cannabis : ça fait encore causer !

30 Juin 2011
2 115 lectures
Notez l'article : 
0
 
Borloo.jpg

Le président du Parti radical Jean-Louis Borloo s'est prononcé (25 juin) contre la dépénalisation du cannabis dans une de ses formules dont il a le secret : "J'adorerais être pour la dépénalisation du cannabis, mais je suis contre". La raison de cette opposition : "Je ne pense pas que ce soit un bon signal", a-t-il expliqué en citant notamment la question de la sécurité routière. Franche opposition aussi de Monique Pelletier, ancienne ministre giscardienne et actuelle présidente du Conseil national du handicap. Dans une tribune du "Monde" (23 juin), celle qu’on appelait alors (en 1977) "Madame Drogue", rappelle ses hauts faits d’armes : "J'ai (…) à quelques titres à expliquer pourquoi il ne faut pas légaliser l'usage du cannabis pour les 4 millions de jeunes français qui en consomment régulièrement et souvent plusieurs fois par jour". Elle parle de la transgression de l’interdit qui structure le jeune. Elle conteste que la dépénalisation casse le trafic. Selon elle, il se reportera sur d’autres produits. Enfin, dernier argument : il est "certain que l'usage régulier du cannabis peut entraîner des lésions cérébrales et des maladies mentales".

 

Commentaires

Portrait de ouhlala

L'alcool occasionne des micro-lésions cérébrales à chaque utilisation !!! Pour le reste, pauvre malade mental toi-même. Tu t'es cassé du gouvernement de ton pote Sarkozy, continue sur ta lancée.

Madame Drogue : Elle conteste que la dépénalisation casse le trafic. Selon elle, il se reportera sur d’autres produits.  Donc, les consommateurs de cannabis aussi, qui représente l'essentiel du trafic ? Pourquoi elle picole, elle ? Parce que c'est autorisé ? pas interdit ? parce qu'elle a toujours picolé ? parce qu'elle a vu ses parents faire ? parce qu'elle souffre d'être tellement ignorante qu'elle a besoin de consolation ?